Le froid arrive, protégez-vous !

Quelques rappels pour vous permettre de vous prémunir du froid et de ses effets sur la santé

Le froid au travail n’a pas de définition réglementaire. Cependant travailler dans le froid peut se révéler dangereux pour la santé des salariés d’autant que les situations professionnelles les exposant au froid sont nombreuses : travaux en extérieur en période hivernale (BTP, travaux logistiques, vente sur les marchés….).

Recommandations pratiques en cas de travail au froid

  • STL Travail au froid BTPEn cas de grands froids, ou de journées froides et venteuses, reportez, si vous en avez la possibilité, vos déplacements et journées de travail à l’extérieur
  • Habillez-vous avec des vêtements adaptés : plusieurs couches de vêtements sont plus efficaces qu’un seul vêtement épais (première couche isolante si vous travaillez dehors). Évitez les vêtements près du corps qui pourraient vous faire transpirer
  • Portez un bonnet et des chaussures antidérapantes
  • Quand vous êtes au froid, essayez de rester en mouvement. Alternez les phases d’activité et les pauses dans un espace chauffé (mais pas surchauffé).
  • Mangez régulièrement et pensez à vous hydrater avec des boissons chaudes.
  • Apprenez à reconnaître les signaux d’alerte de l’hypothermie : engourdissement, rigidité, frissons, fatigue, peau froide, somnolence, confusion…
  • Évitez de consommer de l’alcool ou des drogues qui pourraient fausser votre perception du froid.

Comment évaluer les risques liés au froid ?

STL Travail au froid

Première obligation de l’employeur : Réaliser une évaluation du danger conformément à son obligation légale d’évaluer les risques professionnels. A la suite de cette évaluation, il est tenu d’effectuer les actions de prévention et les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des salariés, en tenant compte des conditions climatiques.

L’employeur prend, après avis du médecin du travail et du CHSCT ou, à défaut, des délégués du personnel, toutes dispositions nécessaires pour assurer la protection des travailleurs contre le froid et les intempéries ( Art. R.4223-15 du Code du travail).

En cas d’utilisation, dans des locaux professionnels, d’appareils générant du monoxyde de carbone (appareils à moteur thermique), l’employeur , qui respectera les règles de mise en œuvre et de prévention adaptées, devra y être d’autant plus vigilant que les travailleurs exercent une activité dans des locaux de travail fermés (exemple : bâtiment en chantier – dont les ouvertures ont pu être volontairement obturées du fait des basses températures extérieures).

 

Dans tous les cas, il est interdit à l’employeur d’affecter des jeunes aux STL Travail au froidtravaux les exposant à des températures extrêmes susceptibles de nuire à leur santé (art. D. 4153-36 du code du travail).