Enquête SUMER 2010

SUMER 2010 : Surveillance des expositions professionnelles. Forte différence d’exposition aux risques selon les secteurs d’activité….

L’enquête Surveillance Médicale des Expositions aux Risques professionnels (SUMER) dresse une cartographie des expositions des salariés aux principaux risques professionnels.

Elle s’est déroulée de janvier 2009 à avril 2010 et a porté sur près de 22 millions de salariés.

Quelques éléments significatifs de cette étude :

  • Horaires et rythmes de travail
  • Contraintes horaires plus fortes dans la Fonction publique hospitalière (FPH), le commerce et les transports
  • Une « latitude décisionnelle » moindre dans l’industrie, le commerce
    et les transports
  • Intensité du travail dans l’industrie, la FPH, le commerce et les transports

Comportements hostiles et agressions au travail

Impact important dans l’industrie et la fonction publique, notamment la fonction publique hospitalière qui est le premier secteur concerné pour les agressions au travail.

Risques physiques dans la construction et l’agriculture

Le secteur de la construction est particulièrement concerné par le problème du bruit au travail puisque près de la moitié des salariés y sont exposés à des bruits supérieurs à 85 dB(A).
Les contraintes physiques intenses sont avant tout recensées dans les secteurs de la construction et de l’agriculture.
Quant au travail prolongé sur écran est lui plus répandu dans le tertiaire et la fonction publique d’État.

Risques chimiques dans la construction, l’industrie et la Fonction publique hospitalière

En 2010, un salarié sur trois était exposé à au moins un produit chimique.
Les salariés de la construction et de la FPH sont les plus fréquemment exposés suivis par ceux de l’industrie et de l’agriculture.
La multi-exposition (à au moins trois agents chimiques) concerne surtout les salariés de la construction et les agents de la FPH.

L’enquête révèle qu’il existe une grande hétérogénéité selon les principaux secteurs d’activité, aussi bien dans la fonction publique que dans le privé.

Source : Editions Législatives 2013